• 2.Peyre,adossé au Causse rouge.

     

    Je longeais la rivière du Tarn à vélo ,quand un petit village accroché à la falaise attira mon regard .

    J'étais en Aveyron , dans le Causse rouge , et déjà Millau s'annonçait .

    8 km indiquait la borne .

    Peyre qu'il s'appelait le site singulier .

      Il aurait dû s'installer dans la vallée , mais là il se perchait , comme un nid d'oiseau, accroché à un pan de falaise ,en fait  c'était un immense rocher !

    Je suppose que l'emplacement , dans les temps reculés, avait été choisi pour des raisons de sécurité .

    2.Peyre,adossé au Causse rouge.

    2.Peyre,adossé au Causse rouge.

    Les rues étaient proprettes , mais désertes ...une habitante rencontrée m'expliqua qu'au siècle dernier il y avait jusqu'à 400 habitants . De nos jours les maisons ne sont occupées qu'épisodiquement , généralement pendant la saison estivale .

    2.Peyre,adossé au Causse rouge.

    2.Peyre,adossé au Causse rouge.

    l'église est littéralement insérée dans le rocher . En cas d'attaque extérieure , c'était le lieu où la population se réfugiait .

    2.Peyre,adossé au Causse rouge.

    oui y'a bien une chapelle , mais elle est plus récente et ne joue aucun rôle défensif!  Oui , en arrière plan , c'est bien le fameux pont de Millau qui apparaît .

    2.Peyre,adossé au Causse rouge.

    Ce pont de Millau qui est une véritable prouesse technique .

     

     

     


    1 commentaire
  • St Victor (12) / les fresques de N. Greschny    /2/

    C'est au cours d'une balade à Vélo que je suis passé à St Victor en Melvieu , une petite commune de l' Aveyron ,située  non  loin de Millau et de St Affrique .

    Je venais de pédaler sur quelques collines d'avant -Causse quand je tombai sur l'église de ce petit patelin de 400 h .

    Pratiquement désert d'ailleurs . Il est vrai que la chaleur n'incitait pas à traîner . Sur mon bike , j'avais de l' air !

    Une église ? même si je suis athée , j'adore visiter ces lieux de mémoire , il s'en dégage je ne sais quel parfum de mystère propre à la méditation .

    Et à l'intérieur , je vis sur les murs de magnifiques peintures religieuses inspirées de la bible ....

     

    St Victor (12) / les fresques de N. Greschny    /2/

    C'est ainsi que j'appris l'histoire de Nicolas Greschny , né estonien en 1912 et décédé  français en  1985

    St Victor (12) / les fresques de N. Greschny    /2/

    Une première partie de vie mouvementée pour ce fils d'une humble famille estonienne qui s'exila , avec sa famille ,   pour échapper au régime communiste .

    St Victor (12) / les fresques de N. Greschny    /2/

    D'abord émigré en Europe centrale ,reçu en Allemagne , Greschny dut encore  fuir , cette fois le nazisme !

    St Victor (12) / les fresques de N. Greschny    /2/

    C'est ainsi que Nicolas arriva à Toulouse , où les jésuites le cachèrent pendant 2 ans .

    St Victor (12) / les fresques de N. Greschny    /2/

    Dans la ville rose , chantée si bien par Nougaro , Geschny passa une licence en Théologie .

    St Victor (12) / les fresques de N. Greschny    /2/

    Commence alors une carrière de fresquiste . Avec l'aval des autorités religieuses , Nicolas peindra plus de 80 fresques sur les murs de nombreuses églises du sud et sud ouest de la France .

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique